Verbatim  Abonné

Publié le 23/11/2015

On ne peut pas écarter le risque d’un attentat dans les hôpitaux qui font partie des derniers services publics ouverts jour et nuit.

Directeur du CHU de Saint-Étienne
Frédéric Boiron

Source : Le Quotidien du Médecin: 9452