Vaste fraude à la Sécu dans les Alpes-Maritimes : des généralistes et un pharmacien impliqués

Publié le 06/12/2012
1354801096395982_IMG_95395_HR.jpg

1354801096395982_IMG_95395_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

Quatre nouveaux médecins ont été mis en examen dans les Alpes-Maritimes dans le cadre d’une vaste escroquerie à la Sécurité sociale organisée par un pharmacien et qui implique au total 20 personnes, annonce l’AFP qui a pu joindre une source proche de l’enquête.

L’enquête, désormais considérée comme bouclée, a été menée par le groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes pendant 18 mois. Elle a conduit à la mise en examen de 20 personnes, dont 12 médecins, 1 pharmacien et 7 pseudo patients. Au final, ces 20 suspects ont été mis en examen pour « faux et usage de faux » et « escroquerie en bande organisée » au préjudice de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) et de caisses complémentaires.Le préjudice total de cette escroquerie s’élève à plus de 700 000 euros au titre des années 2011 et 2012, estiment les enquêteurs.

Cartes Vitale détournées

Parmi les 12 médecins généralistes impliqués, deux sont sous le coup d’une interdiction d’exercer jusqu’au procès. Tous les médecins ont été placés sous contrôle judiciaire et ont dû acquitter des cautions comprises entre 7 000 et 35 000 euros, selon leur degré d’implication, toujours selon l’AFP.

Les généralistes travaillaient tous avec le même pharmacien écroué en juin, qui avait établi une liste de médicaments onéreux. Ces médecins prescrivaient les médicaments, parfois sans même avoir vu les patients munis pour certains de Cartes Vitale détournées. Le pharmacien ne fournissait aucun médicament et rémunérait les pseudo-patients, parfois à hauteur d’un tiers du prix du médicament prescrit.

Les enquêteurs ont par exemple repéré un médicament onéreux vendu 250 fois sur une année, alors que le pharmacien disposait de 25 boîtes à 50 euros pièce en stock.

La rédaction (Avec AFP)

Source : lequotidiendumedecin.fr