Vaccination : la mise au point du président de l’Assemblée nationale

Publié le 26/03/2012
1332768049336250_IMG_80676_HR.jpg

1332768049336250_IMG_80676_HR.jpg
Crédit photo : S. Toubon

Le rapport de ce groupe d’études, indique-t-il dans un communiqué, « est une simple synthèse élaborée à la suite d’auditions conduites et d’initiatives individuelles ». « Les prises de position et autres recommandations figurant dans le document rapporté par la presse n’engageant que leurs auteurs ; elles ne sont pas le reflet d’un travail de mission, commission ou office parlementaire et ne sont donc pas un document parlementaire, ou scientifique ou même institutionnel ».

Ce rapport, qui n’est donc pas publié sur le site de l’Assemblée, envisageait un moratoire sur l’alumine utilisé comme adjuvant dans un certain nombre de vaccins. Olivier Jardé et Edwige Antier préconisaient également « d’entamer une réflexion sur le caractère obligatoire de certains vaccins » comme celui du ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Ils étaient aussi favorables à la signature par les patients, d’un document « les informant des conséquences possibles, pour eux-mêmes et leur entourage, de l’absence de vaccination, et officialisant leur refus de se faire vacciner en dépit des recommandations de leur médecin ».

De son côté, l’Académie de médecine, avec l’Académie des sciences, se propose, mercredi, de répondre aux « questions de l’opinion », en particulier sur l’expertise scientifique et la remise en cause des vaccins.

S. H.

Source : lequotidiendumedecin.fr