Antivitamines K

Utilisation restreinte

Publié le 06/12/2018

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) restreint l'utilisation des antivitamines K (AVK) en raison de la mise en évidence d'un risque immuno-allergique pour les patients et des risques pour le fœtus et l'enfant en cas d'exposition pendant la grossesse.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?