Infections sexuellement transmissibles (IST) en hausse

(Usage du) préservatif en berne  Abonné

Publié le 15/10/2015
Le désamour pour les comportements de prévention s'accentue

Le désamour pour les comportements de prévention s'accentue
Crédit photo : PHANIE

Depuis plusieurs années, et particulièrement en France, le « désamour » à l’égard des comportements de prévention, facilité par des discours exagérément optimistes (sur les futures générations sans sida par exemple), s’est traduit par une augmentation de l’incidence des infections sexuellement transmissibles (IST) et même une explosion des cas pour la gonococcie.

Son incidence, selon les derniers chiffres de L’InVS, a cru de 62 % en deux ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte