Le régime pauvre en FODMAPs

Une réelle avancée dans le syndrome de l’intestin irritable

- Publié le 01/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : PHANIE

Les mécanismes physiopathologiques du syndrome de l’intestin irritable (SII) sont multiples (troubles de la motricité digestive, hypersensibilité viscérale, micro-inflammation intestinale, rôle du microbiote et des anomalies des contrôles de la douleur). Un rôle de l’alimentation est aussi suggéré : les deux tiers des patients remarquent un lien temporel ou une exacerbation des symptômes en rapport avec l’alimentation (1).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?