« Une comédie infernale », de G. Garutti

Une proposition consternante

Publié le 10/04/2007
- Mis à jour le 10/04/2007

UN DÉSASTRE. Une mauvaise fête de fin d'année. Du cabaret minable. Des pensées stupides. Les fantômes de grands hommes traités comme d'insipides personnages. On ne veut pas croire à ce que l'on voit tant la déception est grande et l'on est navré dès les premières minutes d'un spectacle médiocre, tapageur, de très grand mauvais goût. Et jamais drôle, jamais.

L'auteur qui nous l'offre a été le « dramaturge » d'une production magnifique du « Coriolan » de Shakespeare sous la direction de Christian Schiaretti, au TNP de Villeurbanne, cette saison.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?