« Une première biothérapie dans la dermatite atopique »  Abonné

Publié le 20/12/2018
bourgault

bourgault
Crédit photo : DR

« Les progrès marquants très médiatisés concernent les cancers cutanés, pour lesquels de nouveaux traitements prometteurs comme l’immunothérapie sont disponibles. Il me semble cependant intéressant de pointer les avancées, tout aussi importantes mais moins connues, dans le domaine de la dermatite atopique.

Cette maladie inflammatoire chronique très prurigineuse évolue par poussées et altère la qualité de vie des patients. Elle affecte 30 % des enfants, de 2 à 10 % des adultes, et sa prévalence a été multipliée par 3 en 30 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte