Une note d’espoir pour l’ICA  Abonné

Publié le 20/06/2013

Après une vingtaine d’années sans progrès notable du traitement médicamenteux de l’ICA, un peptide vasoactif naturel, la relaxine, s’est révélé avoir un effet bénéfique sur la dyspnée mais aussi sur la mortalité, que la fraction d’éjection soit altérée ou préservée. Une note d’espoir pour une maladie dont le pronostic reste sévère et qui motive de nombreuses hospitalisations.


Source : Bilan spécialistes