Après lésion médullaire expérimentale

Une neuroprothèse, aide à la fonction vésicale  Abonné

Publié le 19/12/2013
1387419835483805_IMG_118963_HR.jpg

1387419835483805_IMG_118963_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

APRÈS UNE LÉSION DE LA MOELLE épinière, de nombreux patients perdent le contrôle de leur fonction vésicale (vessie neurologique). Ils perdent la sensation de distension vésicale et le contrôle volontaire de la miction, et présentent des vidanges réflexes de la vessie sur sphincter ouvert ou fermé (dyssynergie vésicosphinctérienne). Ces patients souffrent ainsi d’incontinence urinaire, de rétention, et d’infections urinaires liées aux sondages ou à la vidange incomplète de leur vessie. Les options thérapeutiques sont limitées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte