Une hypothèse à vérifier chez l'homme

Une molécule hypertensive a été isolée dans le cerveau  Abonné

Publié le 22/04/2007

DE NOTRE CORRESPONDANT

L'ÉTUDE dirigée par le Pr Julian Paton (Bristol Heart Institute, faculté des sciences médicales de Bristol) est certes préliminaire, mais elle ouvre des perspectives totalement nouvelles dans l'approche du traitement de l'HTA (« le Quotidien » du 18 avril 2007).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte