Une horloge dans l’estomac  Abonné

Publié le 06/12/2013
1386262867480038_IMG_117817_HR.jpg

1386262867480038_IMG_117817_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

Nul besoin « d’avoir avalé une horloge » pour sentir son estomac crier famine à heures régulières, l’estomac aurait sa propre horloge circadienne. Des chercheurs australiens ont montré pour la première fois que des nerfs gastriques jouent le rôle de donneur de temps pour passer à table. Pour cela, une équipe de l’université d’Adélaïde a procédé en étudiant sur une journée entière à intervalles réguliers de 3 heures comment les nerfs gastriques réagissaient à la dilatation de l’estomac après une prise alimentaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte