Rythmes circadiens du sujet âgé

Une facteur thermolabile dérègle l’horloge biologique  Abonné

Publié le 18/04/2011

CHEZ LE sujet âgé, l’amplitude et la durée du cycle circadien sont diminuées, comme on l’observe en particulier au niveau de la température ou des sécrétions hormonales, et les organes périphériques connaissent diverses formes de désynchronisation. Ces altérations sont encore accentuées dans les maladies de Parkinson, d’Alzheimer ou la chorée de Huntington.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte