Une épidémie en sauts de puce  Abonné

Par
Publié le 13/04/2017

Selon une analyse des données de l'épidémie d'infections par le virus Ebola qui a touché l'Afrique de l'Ouest entre fin 2013 et début 2016, la transmission du virus s'est faite par sauts de puce, de cluster en cluster. Les auteurs de l'étude, publiée dans « Nature », ont reconstitué les chaînes de transmission du virus à partir des données de séquençage du virus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte