Une énergie toujours plus chère  Abonné

Publié le 03/02/2012
1328524432320652_IMG_76711_HR.jpg

1328524432320652_IMG_76711_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Deux cent vingt-huit milliards : bigre ! Le nombre fait frémir. Ce qui ne signifie pas pour autant que si nous avions préféré les filières fuel, gaz ou charbon, les installations que nous aurions construites n’auraient pas, au total, coûté aussi cher. Le rapport tient compte de toutes les dépenses directes et indirectes qui forment le prix de revient réel de l’électricité nucléaire ainsi que les surcoûts entraînés par la nouvelle filière EPR, l’enfouissement des déchets et le démantèlement final.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte