Abatacept et polyarthrite rhumatoïde

Une efficacité qui s'accroît au fil du temps  Abonné

Publié le 11/07/2007

L'ABATACEPT (Orencia, des Laboratoires Bristol-Myers Squibb) est une molécule qui inaugure une nouvelle classe thérapeutique dans la polyarthrite rhumatoïde. Cette protéine de fusion qui réunit le domaine extracellulaire de CTLA-4, récepteur exprimé à la surface lymphocytaire, et une portion modifiée d'IgG1, inhibe de façon sélective l'un des signaux de costimulation du lymphocyte T.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte