Ils peuvent vivre des années reclus au domicile des parents

Une consultation dédiée aux Hikikomori s'ouvre à Strasbourg

Publié le 07/03/2019
ado jeu video

ado jeu video
Crédit photo : PHANIE

Observés au Japon dès les années 1970, les Hikikomori sont dans plus de 80% des cas des jeunes hommes âgés de 15 à 25 ans. Longtemps confondus à tort avec des schizophrènes, ils menaient en général une vie normale avant d’opter pour une existence recluse. Spécialiste de cette question, le Pr Tadaaki Furuhashi enseigne la psychiatrie à Nagoya, mais travaille aussi étroitement avec la Faculté de Médecine de Strasbourg. Dans ce cadre, il a présenté, à Strasbourg, une comparaison franco-japonaise du phénomène, révélant des motivations différentes chez les jeunes reclus.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?