Vente en ligne de médicaments

Une centaine de sites seraient frauduleux, selon l’Ordre des pharmaciens  Abonné

Publié le 02/09/2013

L’ARRÊTÉ encadrant la vente en ligne de médicaments sans prescription médicale obligatoire est paru il y a deux mois à peine mais des sites contrevenant à la loi voient déjà le jour. Dès la mi-août, le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) avait signalé à l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAEPS) l’existence de 11 sites de vente en ligne manifestement frauduleux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte