Grossesse malgré une mutation du récepteur de la leptine

Une attente inattendue  Abonné

Publié le 16/03/2012

En 1998, une équipe française rapportait la découverte d’une mutation rare de LEPR chez une patiente ayant une obésité morbide et des membres de sa fratrie. Suivie depuis l’enfance, cette patiente a fait sa puberté après 17 ans, avec des cycles irréguliers. Les dosages d’hormones sexuelles ont été considérés comme normaux après 18 ans.

Cette patiente a eu une abdominoplastie à 16 ans puis un by-pass gastrique à 24 ans. Six mois après ce by-pass, elle est passée de 220 kg à 170 kg, son IMC baissant de 81 à 62.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte