L’appendice, un réservoir de protéines pathologiques

Une appendicectomie précoce diminue le risque de développer la maladie de Parkinson  Abonné

Par
Dr Véronique Nguyen -
Publié le 12/11/2018
appendicectomie

appendicectomie
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

« Nos résultats désignent l’appendice comme un des sites d’origine pour la maladie de Parkinson, ouvrant une voie de développement de nouvelles stratégies thérapeutiques sur la base du rôle du tractus gastro-intestinal dans le développement de la maladie », précise le Dr Viviane Labrie (Laboratoire Labrie, Van Andel Research Institute, Grand Rapids, MI) qui a supervisé l’étude publiée dans la revue Science Translational Medicine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte