Une anomalie du cortex auditif décelée dans la dyslexie

Publié le 05/01/2012
1325781745312372_IMG_74803_HR.jpg

1325781745312372_IMG_74803_HR.jpg
Crédit photo : Phanie

La difficulté à faire correspondre les graphèmes (lettres ou groupes de lettres) avec les phonèmes (paroles entendues) caractérise la dyslexie, qui apparaît après le début de l’apprentissage de la lecture chez l’enfant. L’activité d’aires cérébrales normalement impliquées dans la représentation et le traitement des sons de la parole a été étudiée par magnétoencéphalographie (MEG) chez 44 adultes, dont 23 dyslexiques. L’activité cérébrale a été enregistrée par MEG en réponse à un bruit modulé en amplitude à un rythme variant linéairement de 10 à 80 Hz.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)