L’addiction sexuelle ne fait pas encore consensus

Une affection raillée et pourtant réelle  Abonné

Publié le 16/03/2015
3 à 6% de la population américaine souffre d'addiction sexuelle, en majorité des hommes

3 à 6% de la population américaine souffre d'addiction sexuelle, en majorité des hommes
Crédit photo : BSIP

Dans certains pays où le divorce par faute est ruineux, la dépendance au sexe est devenue une porte de sortie plus ou moins honorable, et surtout à moindre frais. L’addiction sexuelle fascine, elle est invoquée tout azimut et les amalgames ont contribué à galvauder son diagnostic, selon le Pr Michel Reynaud.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte