Plus rapide qu'avec des oeufs

Un vaccin antigrippal préparé sur des cellules d'insecte

Publié le 16/04/2007
- Mis à jour le 16/04/2007

LA PRÉPARATION du vaccin antigrippal sur oeuf embryonné a plusieurs inconvénients, en particulier la lenteur de sa mise en oeuvre dans l'éventualité d'une pandémie brutale.

Des Américains montrent qu'une nouvelle méthode de production du vaccin, au moyen de l'expression du gène de l'hémagglutinine virale sur des cellules d'insectes, offre une bonne sécurité et une excellente protection à la dose de 135 µg de vaccin (1).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?