De la verteporfine aux anti-Vegf

Un tournant dans la Dmla

Publié le 27/06/2007
- Mis à jour le 27/06/2007

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (Dmla) touche un million de personnes en France ; ce nombre serait doublé en 2020.
La verteporfine est une molécule photosensibilisante, encapsulée dans des liposomes. Ces derniers se fixent sélectivement dans les néovaisseaux choroïdiens, notamment ceux de la forme exsudative de la Dmla.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?