Pharmacovigilance

Un sursis pour Esmya  Abonné

Publié le 28/06/2018

Selon l'agence européenne du médicament, le lien de causalité entre Esmya et les cas de toxicité hépatique n'est pas fermement établi, mais son imputabilité dans les atteintes hépatiques parfois graves ne peut être exclue. Elle a été jugée  « plausible » au moins dans 2 cas rapportés.           

La balance bénéfice risque d'Esmya a été jugée positive, avec les mesures présentées en encadré.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte