Dans le diabète de type 2

Un risque hypoglycémies sévères chez les plus fragiles  Abonné

Publié le 17/12/2015

Rozalina G. et al. (GB), ont évalué chez le diabétique de type 2 (DT2), l’impact d’un traitement intensif sur la survenue d’hypoglycémies sévères (HS). Entre 2001 et 2013, chez 33 098 adultes DT2 sans insuline, ayant atteint et maintenu l’HbA1c ‹ 7,0 % sans hypo- ou hyperglycémie préalables et mesuré sur 2 ans l’incidence des HS. Le traitement intensif était défini par le nombre d’antidiabétiques (AD) rapporté à l’HbA1c : HbA1c ≤ 5,6 % (≥ 1 AD) ; HbA1c : 5,7 à 6,4 % (≥ 2 ou intensification avec ≥ 1) ; HbA1c : 6,5 et 6,9 % (intensification avec ≥ 2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte