Un risque d’hypoglycémie avec le tramadol plus élevé par rapport à la codéine

Publié le 11/12/2014

Selon une étude canadienne menée sur 334 034 patients traités par antalgiques, le tramadol augmente de 50 % le risque d’hospitalisation pour hypoglycémie par rapport à un autre antalgique de niveau 2, la codéine. L’équipe dirigée par Jean-Pascal Fournier au Jewish General Hospital de Montréal s’est servie d’une base de données britanniques de sujets traités entre 1998 et 2012 pour des douleurs non cancéreuses. La cohorte constituée comportait 28 100 nouveaux utilisateurs de tramadol et 305 924 nouveaux utilisateurs de codéine, parmi lesquels sont survenues 1 105 hospitalisations pour hypoglycémies au cours d’un suivi de 5 ans (dont 112 cas mortels). Le risque augmenté d’hypoglycémie survenait plus fréquemment au cours des 30 premiers jours de prise. Les chercheurs soulignent en conclusion : « Bien que rare, l’hypoglycémie induite par le tramadol est un événement secondaire potentiellement mortel. Il est nécessaire de poursuivre les recherches sur la significativité clinique de ces nouvelles données. »

JAMA Inter Med, publié en ligne le 8 décembre 2014

Dr I. D.

Source : lequotidiendumedecin.fr