Cancer de l’ovaire

Un pronostic sévère et une survie à cinq ans de 30 %  Abonné

Par
Publié le 26/06/2017

Le cancer de l’ovaire demeure particulièrement meurtrier. Une marge considérable d’amélioration existe donc pour le diagnostic, la prise en charge et le traitement de cette maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte