100 % des singes protégés à 24 h, 50 % à 48 h

Un progrès considérable contre le virus Ebola  Abonné

Publié le 20/06/2012
1340154732358980_IMG_86352_HR.jpg

1340154732358980_IMG_86352_HR.jpg
Crédit photo : CDC

DE NOTRE CORRESPONDANTE

L’INFECTION EBOLA, bien que rare et responsable d’épidémies ne survenant que dans quelques pays d’Afrique équatoriale, est redoutée et alimente les frayeurs d’une pandémie infectieuse mondialement dévastatrice, en raison de sa mortalité très importante (décès rapide de 90 % des humains et autres primates) et de l’absence d’interventions prophylactiques et thérapeutiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte