Un nouvel anticorps autorisé contre le psoriaris en plaque modéré à sévère

Publié le 11/06/2019
- Mis à jour le 15/07/2019

Maladie chronique auto-immune qui affecte 2,5 millions de patients en France, le psoriasis a souvent des répercussions sociales et professionnelles importantes. « C’est une maladie que les gens ont tendance à cacher et il y a même de la gêne à la partager avec leur médecin », constate Sophie Fages, directrice médicale d’AbbVie France. Son laboratoire a développé un nouveau médicament, Skyrizi (risankizumab), un anticorps monoclonal humanisé qui inhibe l’interleukine 23.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?