Une étude épidémiologique française

Un lien entre la FIV et une poussée de SEP  Abonné

Publié le 13/06/2012
1339549920357065_IMG_85909_HR.jpg

1339549920357065_IMG_85909_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

ON SAIT depuis longtemps que les hormones sexuelles peuvent jouer un rôle important dans la SEP, en raison de leur interaction avec le système immunitaire. En témoignent : le sex ratio (prédominance féminine de la SEP), une augmentation du risque de poussées après une grossesse ou un accouchement, une réduction du risque à court terme sous contraception orale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte