Auto-immunité croisée avec la flore intestinale

Un lien causal possible entre microbiote et SEP  Abonné

Publié le 18/10/2018

Dans « Science Translational Medicine », une équipe helvético-espagnole apporte de nouveaux éléments en faveur d'un lien potentiellement causal entre le microbiote intestinal et la survenue de la sclérose en plaques (SEP) connue pour avoir une composante auto-immune.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte