Auto-immunité croisée avec la flore intestinale

Un lien causal possible entre microbiote et SEP

Publié le 18/10/2018
- Mis à jour le 15/07/2019

Dans « Science Translational Medicine », une équipe helvético-espagnole apporte de nouveaux éléments en faveur d'un lien potentiellement causal entre le microbiote intestinal et la survenue de la sclérose en plaques (SEP) connue pour avoir une composante auto-immune.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?