Dans l'hémorragie digestive haute

Un IPP en I. V. à haute dose avant l'endoscopie  Abonné

Publié le 18/04/2007

«NOUS AVONS précédemment montré que, chez les patients qui ont un ulcère peptique hémorragique, la perfusion d'un inhibiteur de la pompe à protons (IPP) à haute dose après l'obtention de l'hémostase pendant l'endoscopie réduit le risque de récurrence et améliore l'évolution clinique», indiquent James Lau et coll. en introduction de leur article publié dans le « New England Journal of Medicine ». D'ailleurs, ajoutent-ils, cet adjuvant au traitement endoscopique a été adopté dans deux consensus et confirmé par deux métaanalyses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte