Variabilité tensionnelle inter-visite

Un impact démontré sur le pronostic cardiovasculaire.  Abonné

Publié le 18/04/2013

La variabilité tensionnelle sur 24 heures a dominé traditionnellement ce champ de recherches (2). Cependant, des données d’études récentes conduites par Peter Rothwell suggèrent que la variabilité tensionnelle inter-visite, sur de longues périodes de suivi, pourrait avoir une importance pronostique supérieure à celle des moyennes des pressions artérielles ou de la variabilité à court terme (1-3).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte