Un généraliste champenois de 35 ans nouveau porte-drapeau de REAGJIR

Publié le 23/09/2014
- Mis à jour le 23/09/2014
1411484203547422_IMG_136697_HR.jpg

1411484203547422_IMG_136697_HR.jpg
Crédit photo : DR

Le Dr Jacques Olivier Dauberton a été élu ce week-end président du Regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants (REAGJIR), lors du conseil d’administration du syndicat réuni à Avignon.

Vice-président du syndicat depuis un an, ce généraliste remplaçant de 35 ans, qui exerce à Saint-Rémy en Bouzemont (Marne), succède à Lucas Beurton.

Né en Guadeloupe, Jacques Olivier Dauberton se dit « stéphanois de cœur (il a suivi son externat à Saint-Étienne) et champenois d’adoption ». Après avoir passé son internat en Champagne-Ardenne, il y effectue des remplacements depuis plus de quatre ans. Il s’installera en janvier dans la nouvelle maison de santé de Saint-Rémy en Bouzemont avec un autre généraliste, trois infirmières, une podologue et un kiné.

Pour rémunération diversifiée

Le Dr Dauberton entend améliorer les conditions de formation des généralistes. REAGJIR plaide pour le développement de la filière universitaire de médecine générale. Il réclame l’augmentation du nombre de chefs de clinique de la spécialité et un statut intermédiaire pérenne entre le clinicat et la fonction de maître de conférence des universités.

Le syndicat défend également les conditions d’exercice des jeunes médecins (installés, remplaçants, salariés et libéraux...). Il souhaite renforcer leur prévoyance et diversifier les modes de rémunération (avec le développement des forfaits et de la capitation). « La situation n’est pas simple à gérer entre l’internat et l’installation en libéral avec beaucoup d’informations disparates à obtenir, explique Jacques Olivier Dauberton. Avec nos 15 structures régionales, nous jouons un rôle d’information et de défense des jeunes médecins généralistes. »

Christophe Gattuso

Source : lequotidiendumedecin.fr