Perte de la lipogenèse

Un gène responsable de l'agressivité des liposarcomes

Publié le 11/04/2007
- Mis à jour le 11/04/2007

UNE EQUIPE Inserm de l'institut Curie montre que, lorsque le gène JUN est muté – d'où une perte des capacités cellulaires à fabriquer des graisses –, le pronostic des liposarcomes est défavorable. Une découverte qui pourrait permettre d'affiner le diagnostic et de mieux adapter le traitement. Comme le rappelle un communiqué de l'Inserm et de l'institut Curie, les liposarcomes sont des tumeurs des tissus graisseux. Leur pronostic est très variable : certains sont faciles à soigner, tandis que d'autres sont beaucoup plus agressifs et envahissent les tissus voisins.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?