Un gène impliqué dans l’activation de l’amygdale face aux émotions

Publié le 31/10/2011
1320075999295008_IMG_70540_HR.jpg

1320075999295008_IMG_70540_HR.jpg
Crédit photo : @Phanie

On sait que la forme du promoteur du gène 5-HTTLPR, codant pour la sérotonine et impliquée dans la régulation des émotions, influe sur l’activation de l’amygdale. Philippe Fossati et coll. (CNRS/UPMC/CHU Pitié-Salpêtrière) montrent par une étude avec IRM chez 45 sujets sains, que devant une image chargée émotionnellement, l’activation de l’amygdale est différente selon la forme du gène et selon l’activité mentale prescrite (description objective de l’image ou mise en relation avec l’histoire personnelle du sujet). Ils trouvent aussi qu’un stress préalablement vécu par le sujet (difficultés professionnelles, deuil…) joue aussi un rôle dans l’influence du gène sur l’activation de l’amygdale et que cette activation « gène-environnement » est elle-même modifiée par l’activité mentale du sujet.

Les chercheurs s’interrogent maintenant pour savoir si la psychothérapie aurait des effets différents en fonction de certains gènes.

« Human Brain Mapping », novembre 2011.

 Dr BÉATRICE VUAILLE

Source : lequotidiendumedecin.fr