L’IRM fœtale

Un exercice possible en libéral  Abonné

Par
Publié le 13/10/2016

Le Dr Bruno Suarez le reconnaît volontiers : c’est sa « double formation » qui lui donne aujourd’hui l’opportunité de faire des IRM fœtales. « J’ai eu la chance d’avoir un double cursus. J’ai d’abord été formé à la radiopédiatrie à Paris puis, ensuite, j’ai travaillé plusieurs années dans les maternités de Poissy et de Necker », explique ce radiologue qui exerce au centre Jean-Elie Fauvet à Thiais, en banlieue parisienne. Ce cabinet de radiologie est installé dans les locaux d’une clinique privée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte