Un établissement visé par le Hezbollah  Abonné

Publié le 07/07/2014

L’hôpital Ziv de Safed se trouve à un carrefour dangereux. Situé à trente kilomètres de la frontière syrienne, et une dizaine à vol d’oiseau de la frontière libanaise, il fut la cible du Hezbollah en 2006. Depuis, l’hôpital a engagé des travaux afin de blinder les services d’urgences et d’installer des extracteurs d’air en cas d’attaque chimique. L’hôpital construit une aile qui hébergera un abri permettant d’y réfugier 100 lits en cas d’attaques.


Source : Le Quotidien du Médecin: 9341