La piste d'un modulateur de l'angiogenèse

Un espoir de prévenir la rétinopathie des prématurés

Publié le 11/06/2007
- Mis à jour le 11/06/2007

SI LE RÔLE de l'IGF1 (Insulin-like Growth Factor 1) dans le développement des rétinopathies des enfants prématurés ou des diabétiques est connu, il semblerait que d'autres facteurs tels que l'Igfbp3 (Insulin-like Growth Factor Binding Protein 3), un modulateur de l'angiogenèse invitro, pourraient influer sur la perte vasculaire rétinienne conduisant à une cécité. Ce traitement est désormais disponible dans une formulation combinée avec l'IGF.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?