co-infectés VIH-VHC

Un effet démontré du café sur la mortalité  Abonné

Publié le 28/09/2017

« Three cups of coffe a day keep the hepatologist away. » Tel pourrait être le nouvel adage des patients co-infectés par le VIH et le VHC, au vu des dernières constatations de la cohorte ANRS HEPAVIH publiés dans le « Journal of Hepatology ». Selon cette étude, les propriétés anti-inflammatoires du café sur le foie des patients co-infectés par le VIH et l'hépatite C (VHC) réduisent en effet la mortalité toutes causes à partir de la 3e tasse par jour.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte