États Généraux de la BPCO

Un diagnostic pas assez précoce au goût des associations  Abonné

Publié le 11/01/2016

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

La Fédération européenne des associations de patients atteints d’allergies et de pathologies respiratoires (EFA) ainsi que la fédération française des associations et amicales de malades, insuffisants ou handicapés respiratoires (FFAIR) ont présenté leur proposition pour améliorer la prise en charge des patients BPCO. Selon Christine Rolland, présidente de l’EFA, « jusqu’à 10 % des adultes sont atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), dont 10 % doivent être mis sous oxygène.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte