Un « décollage » au rhum cubain  Abonné

Publié le 17/08/2012

Dans un avion pour Cuba, il y a quelques années, l’hôtesse demande s’il y a un médecin dans l’avion en raison d’un malaise ayant entraîné une chute chez l’un des passagers – j’avais repéré avant le décollage un groupe de passagers déjà bien éméchés et qui a continué à boire dès l’avion parti...

Arrivé devant l’homme allongé par terre et paraissant comateux, je me trouve face à face avec un autre collègue, à qui je cède volontiers la place en lui disant :
- Je suis psychiatre, vous serez sans doute plus compétent que moi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte