Un couple mis en examen pour violences liées au syndrome de Münchausen

Publié le 20/01/2012

Un jeune couple de Rambouillet (Yvelines) a été mis en examen pour des violences sur un bébé de trois mois, qui pourraient être liées à un syndrome de Münchausen par procuration. Ce sont les services de l’hôpital Necker (Paris) qui ont effectué le signalement le 23 décembre dernier. « La fillette effectuait des allers-retours fréquents entre les hôpitaux de Rambouillet et de Necker pour des ecchymoses, des traces de morsure ou de piqûre et les parents n’ont pas tout de suite éveillé les soupçons car ils étaient extrêmement coopératifs », a déclaré à l’AFP une source proche de l’enquête. Les symptômes disparaissant lors des hospitalisations, les enquêteurs de la brigade de protection de la famille des Yvelines ont placé les jeunes parents (20 ans) en garde à vue et les ont soumis à une expertise psychiatrique, qui a révélé qu’ils pourraient souffrir du « syndrome de Münchausen par procuration ». Cette affection décrite en 1977 par Meadow est une forme rare de maltraitance à enfant où les parents, généralement les mères, provoquent délibérément des symptômes physiques, souvent des saignements, ou psychiques, des symptômes qui régressent en l’absence du parent. Au cours de la garde à vue, le couple a nié avoir maltraité l’enfant. Les deux jeunes gens ont été mis en examen par un juge de Versailles pour « violences volontaires sur mineur » puis remis en liberté sous contrôle judiciaire. La fillette a été placée par les services sociaux.

 Dr L. A.

Source : lequotidiendumedecin.fr