Un composé du brocoli évalué dans la BPCO

Publié le 14/04/2011

Les fumeurs atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) pourraient avoir une raison supplémentaire de manger des brocolis. Dans une étude préclinique, l’équipe du Pr Shyam Biswal (université Johns Hopkins) a démontré que l’activation de la voie Nrf2 par le sulforaphane, un composé du brocoli, restaure la phagocytose des bactéries par les macrophages alvéolaires. Démonstration faite ex vivo chez des patients atteints de BPCO ou in vivo dans un modèle murin. Un essai clinique de phase 2, sponsorisé par le NIH, évalue maintenant une supplémentation orale par sulforaphane chez des patients atteints de BPCO.

« Science Translational Medicine », 13 avril 2011, Harvey et coll.

Dr V. N.

Source : lequotidiendumedecin.fr