Un coffre-fort numérique pour les patients les plus vulnérables

Par
Elsa Bellanger -
Publié le 22/11/2018

Afin de faciliter l’accès aux droits et aux soins des patients les plus vulnérables, l’AP-HP expérimente, depuis le 5 novembre, un coffre-fort numérique soit une plateforme de stockage de papiers et de documents administratifs. Déployé d’abord au sein de l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière, qui héberge deux permanences d’accès aux soins de santé (PASS) et regroupe une soixantaine d’assistants sociaux, le dispositif devrait être mis à la disposition de 35 000 patients dans les 39 hôpitaux de l’AP-HP sur trois ans.

Un outil de transmission pour des patients en errance

« Les personnes en situation de très grande précarité n’ont pas toujours les documents nécessaires à leur prise en charge. Cet outil nous permet de simplifier et d’accélérer leur accès aux droits ou aux structures médico-sociales adaptées » témoigne Patricia Graton, responsable du service social hospitalier de la Pitié Salpêtrière (AP-HP).

Développé en partenariat avec l’association Reconnect, qui a élaboré un cloud solidaire, et Digiposte, le coffre-fort numérique du groupe La Poste, cet outil sécurisé, accessible à distance, est déjà utilisé par Emmaüs. « Les travailleurs sociaux accompagnent les patients dans l’ouverture du coffre-fort. C’est important que la démarche se fasse dans la confiance car ces patients sont des personnes éloignées du numérique », précise Patricia Graton.

Le coffre-fort regroupe documents d’identité, attestation de droits, domiciliation, etc. « Il s'agit également d'un outil de transmission pour des patients en errance : il comprend par exemple les coordonnées des personnes qui suivent le patient au quotidien ou encore les rendez-vous à venir. On s’inscrit dans la logique de parcours des personnes », poursuit la responsable du service social hospitalier.


Source : lequotidiendumedecin.fr