L’effet de l’hypertension médié par deux protéines

Un chaînon moléculaire clef identifié dans l’hypertrophie cardiaque  Abonné

Publié le 25/01/2016

Aujourd’hui, le contrôle tensionnel est le seul moyen de prévenir l’hypertrophie cardiaque. Des chercheurs au Centro Nacional de Investigaciones Cardiovasculares Carlos III (CNIC) à Madrid ouvrent des perspectives nouvelles de traitement grâce à l’identification pour la première fois d’un chaînon moléculaire entre les facteurs de stress et le développement de l’hypertrophie cardiaque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte