Echographie d’acquisition,

Un cadre légal pour les manipulateurs  Abonné

Publié le 18/10/2012

« DEPUIS TOUJOURS, nous entretenons de très bonnes relations avec les manipulateurs. Sur le terrain, dans les établissements, notre collaboration s’avère très efficace. Et je crois que cette bonne entente a bien sûr favorisé l’émergence de cette coopération interprofessionnelle pour la pratique de l’échographie d’acquisition par les manipulateurs », souligne le Pr Laurent  Brunereau, chef du service de radiologie-neuroradiologie de l’hôpital Bretonneau au CHU de Tours et membre du bureau exécutif de la Société Française de radiologie (SFR).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte