Gynécologie

Un avortement spontané arrive rarement seul  Abonné

Publié le 25/06/2015

Un antécédent d’avortement spontané multiplie par quatre le risque de subir un nouvel avortement à l’occasion d’une nouvelle grossesse, selon une méta-analyse britannique publiée jeudi dans le « British Medical Journal ». Les auteurs ont rassemblé les données issues de 13 études de cohortes, et trois études cas contrôles, réalisées dans des pays à haut revenus. Leur analyse a donc porté sur près de 3,4 millions de femmes, dont 0,7 % avait un antécédent d’avortement spontané. Au cours du suivi, plus de 14 000 femmes ont connu un avortement spontané, dont 606 qui avaient un antécédent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte