Un argument sanitaire en faveur du chien

Publié le 10/05/2013

Avoir un chien peut être très utile pour dissuader les cambrioleurs. Et cela peut également apporter des bienfaits en terme de santé, si l’on se réfère à l’article publié dans le journal « Circulation ».

Les possesseurs d’animaux de compagnie, et en particulier de chiens, bénéficient d’une réduction des facteurs de risque de maladies cardiaques. Promener le chien déjà oblige à un minimum d’exercice physique, explique Glenn Levine (Houston, États-Unis). Une étude montre une probabilité d’atteindre le niveau d’activité suffisant, selon les recommandations, de 54 % plus élevé chez les possesseurs de chiens.

Et l’animal peut avoir un effet positif sur les réactions au stress. Ceux qui en possèdent un, ont moins d’HTA et une cholestérolémie plus souvent dans les normes. Maintenant, on ne sait pas si lorsque les facteurs de risque sont là, le fait d’adopter un chien va permettre de les améliorer.

Circulation, 9 mai 2013.

 Dr BÉ. V.

Source : lequotidiendumedecin.fr